Animaux

La Ville de Chambly a modifié son règlement sur les animaux domestiques en mars 2021, et ce, afin d’encadrer adéquatement la gestion animalière sur son territoire. Ceci, dans le but d’améliorer notre façon de vivre avec nos animaux de compagnie, en prenant soin de couvrir tous les aspects assurant le bien-être des animaux domestiques et ainsi prévenir la maltraitance, l’errance, la surpopulation et la propagation de maladies.

Lorsqu’on croise un animal de la faune en détresse, blessé ou malade, qui a de la difficulté à se déplacer ou simplement un animal mort, il importe de communiquer avec la SPCA Roussillon afin qu’un patrouilleur lui porte secours ou qu’il le récupère.

Si on le croit orphelin, il faut attendre avant d’intervenir et le surveiller de loin, au cas où sa mère serait dans le coin. S’il semble bel et bien abandonné, on le signale à la SPCA Roussillon.

Pour les animaux en parfaite santé, pas besoin d’intervenir ! La cohabitation est la meilleure solution pour préserver la biodiversité et la richesse de notre environnement.

Si l’animal constitue une nuisance, quelques astuces d’effarouchement respectueuses du bien-être animal peuvent être utiles : spcaroussillon.com/la-faune/.

SPCA Roussillon : 450 638-9698, info@spcaroussillon.com

La Ville de Chambly  a conclu une entente pour les services animaliers avec la SPCA Roussillon, située au 80, rue Goodfellow, Delson (Qc)  J5B 1V4.

Les services offerts aux citoyens incluent :

  • Le micropuçage à prix réduit pour chiens et chats tous les vendredis
  • La stérilisation de chats errants avec le programme Capture-Stérilisation-Retour-Maintien (CSRM)
  • Une patrouille 24/7 pour animaux blessés ou décédés, domestiques ou sauvages
  • L’accueil et les soins pour animaux en détresse
  • Du soutien et des conseils pour animaux domestiques à la maison
  • La mise en adoption d’animaux devant changer de propriétaire
  • De l’entraide pour retrouver des animaux perdus
  • Des conseils pour cohabiter avec les animaux de la faune sur sa propriété, ou les éloigner

Rappelons que les citoyens peuvent adresser toute demande concernant un animal directement à la SPCA Roussillon au 450 638-9698 ou info@spcaroussillon.com.

En dehors des heures d’ouverture du refuge, il est possible de signaler une urgence en téléphonant à la Régie intermunicipale de police Richelieu – Saint-Laurent au 450 536-3333. Celle-ci est en contact avec les services animaliers en tout temps, même lors de journées fériées.

Information : spcaroussillon.com

La Ville souhaite sensibiliser les citoyens à la réglementation encadrant la garde de poules sur son territoire, afin que tous prennent une décision éclairée avant de lancer sa production d’œufs à domicile.

Même si elle peut vivre jusqu’à dix ans, la poule ne pond des œufs que pendant les deux premières années de sa vie. Néanmoins, elle peut produire près d’un kilogramme d’excréments chaque semaine !

Bien plus qu’une simple pondeuse d’œufs, la poule est un oiseau intelligent, sociable et sensible, avec des besoins bien précis. Des recherches approfondies auprès de sources fiables permettront de gérer vos attentes et de bien vous préparer avant d’entamer ce projet.

Visitez la page dédiée du site Internet pour plus de détails sur les permis requis et la réglementation en vigueur.

  • Elles doivent être à l’épreuve de tout autre type d’animal.
  • Les mangeoires de type plateau, ou toute autre mangeoire ouverte où la nourriture est simplement étendue sur une planche ou sur le sol, sont spécifiquement interdites.
  • Le nombre de mangeoires est limité à trois par immeuble.
  • Elles sont permises uniquement dans la cour arrière et latérale, à un minimum de deux mètres des limites de terrain.

À la suite de la modification de son règlement sur les animaux domestiques en mars 2021, la Ville de Chambly oblige la stérilisation et le micropuçage de tous les chats, et ce, au plus tard six mois après l’entrée en vigueur du règlement.

Toutefois, le gardien ou propriétaire d’un chat domestique n’est pas soumis à cette exigence s’il se trouve dans l’une ou l’autre des situations suivantes :

  1. L’animal est âgé de moins de 6 mois ou de 10 ans et plus;
  2. la stérilisation est proscrite par un vétérinaire pour des raisons de santé de l’animal;
  3. le chat est enregistré auprès de l’Association féline canadienne.

À la suite de l’obtention ou du renouvellement d’une licence pour un animal, la facture liée à son micropuçage devra dorénavant être fournie à la municipalité à titre de pièce justificative. Après quoi, le propriétaire ou gardien de l’animal obtiendra une licence, renouvelable annuellement. Précisons que les chats doivent la porter leur licence en tout temps, et ce, même s’ils sont micropucés.

Qu’est-ce qu’une micropuce ?
Cette capsule de la taille d’un grain de riz, stérilisée et composée de matériaux biologiquement inertes, contient une puce informatique avec un numéro d’identification unique à l’animal. Injectée sous la peau entre les omoplates au moyen d’une seringue, il s’agit d’une méthode sécuritaire et efficace pour identifier un animal de façon permanente et retracer son maître lorsqu’un animal est perdu.

Fonctionnement d’une micropuce
Il est possible, à l’aide d’un lecteur, de prendre connaissance du numéro d’identification de l’animal et pouvoir retracer son propriétaire ou son gardien, au besoin.

La Ville de Chambly rappelle l’importance de s’abstenir de nourrir les animaux errants, pour la conservation de la faune, le respect du bien-être animal et l’application de la réglementation municipale.

La réglementation précise qu’il est interdit de laisser de la nourriture à l’extérieur pouvant attirer ou nourrir des animaux sauvages ou domestiques, sur le territoire de la Ville.

Comme le souligne le ministère des Forêts, de la faune et des parcs, nourrir les animaux sauvages peut augmenter le risque de transmission de maladies et de parasites; créer de mauvaises habitudes chez les animaux de la faune, qui deviennent dépendants de l’humain; et nuire à leur santé. En milieu urbain, beaucoup ont tendance à croire que les animaux sauvages manquent de nourriture, et interviennent avec de bonnes intentions. Toutefois, ces animaux sont bien présents dans nos quartiers, car ils y trouvent d’eux-mêmes l’ensemble des éléments essentiels à leur survie dans la nature, incluant de quoi se nourrir.

Entrée en vigueur du règlement sur la paix et l’ordre (2015-1310) le 15 juin 2022

Dorénavant, les chiens sont admis dans l’ensemble des parcs de la municipalité.

Précisions importantes :

  • Interdits à moins de 2 m des gradins et des zones prévues pour les spectateurs
  • Interdits à moins de 4 m des aires de jeux, des terrains ou des surfaces d’activités sportives ou autres
  • Parc Fonrouge : acceptés dans les sentiers pédestres/interdits dans les sentiers de fatbike et de ski de fond
  • Interdits dans les aires d’activités organisées par la Ville

Rappelons que le règlement 2020-1446 concernant les animaux continue de s’appliquer. Par ailleurs, la réglementation exige toujours l’utilisation de la laisse dans les endroits publics et d’avoir le nécessaire pour ramasser les excréments produits par leur animal et en disposer adéquatement.

Soulignons que la municipalité avait pris soin de sonder les citoyens en mars 2022, afin de connaître leur opinion quant à la présence des chiens dans les lieux publics, permettant au conseil municipal de statuer. À la lumière des résultats obtenus par le sondage, le conseil municipal a statué de façon éclairée quant à l’orientation de ce règlement municipal.

Un programme de stérilisation de chats errants est offert sur le territoire de la municipalité, en partenariat avec la SPCA Roussillon. Le programme, nommé Capture-Stérilisation-Retour-Maintien (CSRM), vise à adresser la surpopulation de chats sans propriétaire dans la région.

Seuls les citoyens inscrits à ce programme ont l’autorisation de nourrir et d’offrir un abri aux chats errants, tout en travaillant avec la SPCA Roussillon pour les faire stériliser, puis les remettre en liberté sur leur territoire.

Les citoyens qui souhaitent s’occuper de chats dans leur voisinage, ou qui le font déjà, sont invités à se renseigner sur le programme CSRM et à y adhérer gratuitement, en se rendant sur le site spcaroussillon.com/csrm, ou en communiquant avec le refuge.

Le règlement 2020-1446 de la Ville de Chambly, concernant les animaux, règlemente plusieurs aspects, notamment

  • la licence et l’inscription au registre animal,
  • la garde des animaux,
  • les animaux dangereux et potentiellement dangereux,
  • la stérilisation et le micropuçage,
  • la présence d’un animal dans un endroit public, de même que le matériel requis pour le retenir,
  • la disposition des excréments,
  • les nuisances,
  • les modalités d’exercices des pouvoirs par la Ville,
  • etc.

Consulter le règlement 2020-1446

Ramasser les besoins de son chien : l’affaire est dans le sac !

Les propriétaires de chiens sont tenus de ramasser les excréments de leur animal, afin de maintenir un environnement propre et harmonieux pour tous et respecter la réglementation municipale en vigueur. Pour ce faire, ils doivent se prémunir des éléments essentiels pour ramasser les matières fécales de leur animal , et ce, tant sur le trottoir, dans les espaces publics que sur les terrains privés.

Selon l’article 17 du règlement 2020-1446 concernant les animaux, il est clairement indiqué que « le gardien d’un animal doit enlever immédiatement les excréments produits par cet animal sur une propriété privée ou publique et en disposer de manière hygiénique. À cette fin, le gardien doit être muni en tout temps d’un sac de plastique ou de tout autre équipement analogue permettant d’en effectuer le ramassage de manière adéquate ». Il est à noter que des amendes peuvent être imposées par la municipalité.

Ainsi, pour une question de gros bon sens, de respect, de fierté, de propreté et d’hygiène, il importe de se prémunir des articles nécessaires, afin de recueillir les besoins de son animal, par respect pour les voisins, pour les enfants, pour les citoyens et les visiteurs.

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) souhaite informer les citoyens de Chambly qu’𝐮𝐧 𝐜𝐚𝐬 𝐝’𝐢𝐧𝐟𝐥𝐮𝐞𝐧𝐳𝐚 𝐚𝐯𝐢𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐡𝐚𝐮𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐩𝐚𝐭𝐡𝐨𝐠𝐞̀𝐧𝐞 𝐇𝟓𝐍𝟏 𝐚 𝐞́𝐭𝐞́ 𝐝𝐞́𝐭𝐞𝐜𝐭𝐞́ 𝐜𝐡𝐞𝐳 𝐮𝐧 𝐨𝐢𝐬𝐞𝐚𝐮 𝐬𝐚𝐮𝐯𝐚𝐠𝐞 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐭𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐧𝐨𝐭𝐫𝐞 𝐌𝐑𝐂.

Votre vigilance et votre collaboration sont souhaitables afin d’optimiser la surveillance pour détecter rapidement d’autres cas potentiels chez des oiseaux sauvages, qui pourraient entraîner des conséquences pour la santé de la volaille ou la santé humaine. Toutefois, l’influenza aviaire ne se transmet que rarement aux humains.

Pour ce faire, 𝐬𝐢𝐠𝐧𝐚𝐥𝐞𝐳 𝐥𝐚 𝐩𝐫𝐞́𝐬𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐝’𝐨𝐢𝐬𝐞𝐚𝐮𝐱 𝐦𝐨𝐫𝐭𝐬 𝐨𝐮 𝐦𝐨𝐮𝐫𝐚𝐧𝐭𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐭𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐯𝐨𝐭𝐫𝐞 𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐢𝐩𝐚𝐥𝐢𝐭𝐞́ 𝐞𝐧 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐨𝐬𝐚𝐧𝐭 𝐥𝐞 𝟏 𝟖𝟕𝟕 𝟑𝟒𝟔 𝟔𝟕𝟔𝟑. Ne manipulez pas l’oiseau et attendez les directives. Vous obtiendrez par téléphone les instructions pour la collecte sécuritaire de l’oiseau, qui devra être amené dans un lieu où il pourra être collecté par un agent de la faune du gouvernement.

𝐈𝐥 𝐢𝐦𝐩𝐨𝐫𝐭𝐞 𝐝𝐞 𝐧𝐞 𝐩𝐚𝐬 𝐚𝐩𝐩𝐫𝐨𝐜𝐡𝐞𝐫 𝐨𝐮 𝐭𝐨𝐮𝐜𝐡𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐨𝐢𝐬𝐞𝐚𝐮𝐱 𝐬𝐚𝐮𝐯𝐚𝐠𝐞𝐬.

Information : MAPAQ, 1 844 ANIMAUX

À la suite de la refonte du règlement sur les animaux et leur bien-être, adopté en mars 2021 par le conseil municipal, la stérilisation des chats domestiques est désormais obligatoire sur le territoire.

En effet, tout chat domestique doit être stérilisé au plus tard six mois après l’entrée en vigueur dudit règlement. Les factures de ces opérations devront être fournies à la Ville comme pièces justificatives lors de la demande d’obtention ou du renouvellement d’une licence.

Il importe de préciser que le gardien n’est pas tenu de faire stériliser son animal si ce dernier est âgé de moins de six mois ou de 10 ans et plus; si la stérilisation est proscrite par un vétérinaire pour des raisons de santé de l’animal; si le chat est enregistré auprès de l’Association féline canadienne.

De son côté, la SPCA Roussillon, mandatée pour assurer le contrôle animalier sur le territoire de Chambly, recommande fortement la stérilisation des animaux domestiques, puisqu’il demeure la responsabilité de leur gardien d’éviter de futurs abandons, des portées non désirées, des naissances dans des conditions non idéales et des problèmes de santé pouvant en découler. La stérilisation permet de contrôler la population féline et d’améliorer la qualité de vie des animaux. Aussi, il importe de préciser que les animaux de compagnie qui ne sont pas stérilisés sont davantage à risque de développer des maladies, comme certains cancers. Voilà pourquoi le refuge stérilise les animaux avant de les mettre en adoption.

La toux du chenil est caractérisée par la présence de symptômes respiratoires aigus et gênants pour les chiens. Cette maladie apparaît de façon soudaine. Ses principaux symptômes :

  • toux rauque, sèche et persistante
  • crises récurrentes pouvant engendrer des régurgitations
  • éternuements
  • difficultés respiratoires
  • fatigue
  • écoulement nasal
  • etc.

Ceux-ci peuvent durer de quelques jours à quelques semaines et peuvent avoir des conséquences importantes chez l’animal.

La transmission de cette maladie très contagieuse se fait de façon directe ou indirecte, notamment par le contact direct entre les nez des chiens ou avec les aérosols contaminés (émis lorsqu’il y a des éternuements et de la toux). La toux du chenil est constatée principalement chez les chiens ayant côtoyé d’autres chiens, particulièrement dans les élevages, les refuges, les pensions et les parcs canins. Aussi, il importe que les chiens malades et contagieux soient isolés, pour minimiser les risques de propagation.

Par ailleurs, il importe de préciser que les chiens ayant été vaccinés pour cette maladie sont quand même susceptibles de l’attraper.

Pour plus d’informations sur le sujet, les propriétaires de chiens sont invités à s’adresser à leur médecin vétérinaire.

IMPORTANT : Les propriétaires de chiens doivent s’abstenir de fréquenter les parcs canins municipaux  avec leur animal, si ce dernier présente des symptômes de la toux du chenil. S’il advient que votre chien soit diagnostiqué avec cette maladie par un vétérinaire, à la suite de sa visite au parc canin, il importe de communiquer cette information au Service d’incendie de la Ville de Chambly dès que possible, au 450 658-0662, afin que la municipalité puisse procéder à un affichage, afin de limiter la propagation.