Enfants à vélo : pour qu’ils roulent en toute sécurité !

Alors que la saison estivale bat son plein et qu’ils sont plusieurs à s’aventurer dans les rues de la municipalité sur deux (ou trois !) roues, la Ville de Chambly souhaite rappeler à tous l’importance de prendre toutes les précautions nécessaires pour assurer la sécurité des enfants à vélo.

Selon la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), la sécurité commence par l’adoption de comportements préventifs et par le respect du Code de la sécurité routière, que ce soit pour les automobilistes, les cyclistes ou les piétons.

De plus, trois règles simples peuvent s’appliquer pour les cyclistes : ouvrir l’œil, être vu et rouler de façon sécuritaire.

Voici quelques conseils pour guider la pratique des jeunes adeptes de vélo.

Le bolide

Avant de laisser les petits cyclistes s’aventurer dans le quartier ou sur les 22 km de pistes cyclables qui traversent Chambly, il faut d’abord s’assurer que leur vélo soit sécuritaire.

Celui-ci doit être bien entretenu et visible. Certains accessoires sont d’ailleurs obligatoires comme les réflecteurs tandis que d’autres sont plutôt recommandés comme le rétroviseur et le fanion.

De plus, lorsqu’il est utilisé le soir, le vélo doit obligatoirement être muni d’un phare blanc à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière.

Un petit rappel que pour l’entretien, la Ville de Chambly compte quatre stations de réparation de vélo. Elles sont accessibles au Centre nautique Gervais-Désourdy (1577, av. Bourgogne), à la halte du sentier Transcanadien (boul. Brassard), à la halte de l’avenue Bourgogne (1900, av. Bourgogne) et au parc des Patriotes (boul. Anne-Le Seigneur).

L’équipement est muni d’une pompe à air manuelle, ainsi que de multiples outils de haute qualité permettant d’effectuer facilement des ajustements et des réparations sur place.

Les vêtements

La sécurité d’un enfant à vélo passe aussi par ses vêtements. Les couleurs voyantes (orange, jaune, rouge, vert) faites de matériaux réfléchissants sont recommandées. Le fluo est même une option à considérer. Il est aussi suggéré d’apposer des bandes réfléchissantes sur les souliers et le sac à dos des sportifs.

Il est recommandé de porter une attention particulière aux lacets de soulier, aux pantalons trop longs, aux robes d’été ou aux accessoires qui pourraient se rendre dans la chaîne de vélo et entraîner une chute.

Le casque

Le casque demeure l’équipement le plus efficace pour protéger la tête des cyclistes de tous âges. Bien entendu, celui-ci doit être adapté à la tête de l’enfant et correctement porté.

Il est suggéré que le parent porte lui aussi un casque afin de montrer le bon exemple.

Les premières sorties

Une fois bien préparé, c’est le temps de partir à vélo ! En accompagnant l’enfant lors de ses premières sorties, il est possible de l’aider à évaluer la distance et la vitesse d’un véhicule, déterminer les provenances d’un bruit et voir les voitures qui approchent.

Voici d’autres points importants à transmettre aux jeunes cyclistes :

  • Se méfier des autos qui sortent de leur entrée de stationnement en montrant que les feux de recul s’allument;
  • Se tenir loin des gros véhicules comme les autobus, les camions et les fourgonnettes, car ils ont plusieurs angles morts qui empêchent le conducteur de bien voir;
  • Toujours traverser à une bonne distance devant un gros véhicule et jamais derrière;
  • Lui expliquer que s’il ne peut pas voir les yeux du conducteur en regardant la fenêtre ou les miroirs, cela indique que le conducteur ne le voit pas non plus.

(Source : Société de l’assurance automobile du Québec)