5 conseils pour bien gérer son Organibac

Bien plus qu’une façon de gérer ses déchets domestiques, le compostage, c’est aussi un geste à la portée de tous pour faire sa part dans la lutte aux changements climatiques.

À Chambly, les matières organiques sont collectées toutes les semaines, le jeudi, entre le 5 mai et le 20 octobre.

En plus des résidus de table, on peut également disposer de cette manière du carton ou du papier souillé, des papiers mouchoirs, des essuie-tout, des filtres à café, des sachets de thé ou même des résidus de jardinage (plantes et fleurs). Les branches, la tourbe, la terre, les roches ou les feuilles mortes n’ont toutefois pas leur place dans le bac brun.

Voici quelques astuces pour vous aider à la gestion de votre Organibac et prévenir les désagréments :

  • Pour éviter que les matières ne collent au fond du bac, on peut envelopper les restants de table dans du papier journal. On peut aussi placer des journaux, des circulaires ou du carton au fond de celui-ci pour absorber les liquides.
  • Pour éviter les mauvaises odeurs l’été, conservez les restes de viande ou de poisson dans un bac au congélateur et ne les sortez que la veille de la collecte.
  • Ne laissez pas votre Organibac au soleil, il préfère les zones ombragées !
  • Même s’il y a peu de matières dedans, placez-le en bordure de rue lors chaque collecte.
  • Les sacs de plastique, même s’ils sont compostables, ne sont pas permis. Quelle que soit leur composition, ceux-ci nuisent au processus de décomposition des résidus domestiques, en empêchant la matière d’être en contact avec les bactéries pour être digérée. Ils deviennent ainsi des résidus au centre de biométhanisation.

Impacts positifs

Rappelons que les matières organiques valorisables composent actuellement tout près de 45 % des ordures ménagères acheminées vers les dépotoirs.

Pour faciliter le tri des matières résiduelles à domicile :

https://ville.chambly.qc.ca/environnement/matieres-residuelles/

En diminuant le volume des déchets enfouis, la collecte des déchets organiques permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’est de plus une façon de produire de l’énergie et de fertiliser les sols. En retournant à la terre ce qui en vient, nous contribuons collectivement à l’équilibre du cycle naturel.